Que se passe-t-il à l’arrêt ? De multiples bienfaits, jour après jour

 

Après 20 minutes La pression sanguine et les pulsations cardiaques redeviennent normales.
Après 6 heures Les cellules s’oxygènent normalement. Le taux de monoxyde de carbone, responsable des maladies cardio-vasculaires, diminue de moitié toutes les 6 heures.
Après 24 heures Il n’y a quasiment plus de monoxyde de carbone. Le risque d’accident cardio-vasculaire diminue sérieusement.
Après 48 heures L’odorat et le goût s’améliorent. Les papilles gustatives commencent à retrouver leur intégrité.
Après 72 heures La respiration s’améliore, les bronches se relâchent.
Après 2 à 3 semaines Les sensations de stress diminuent. Peu à peu le teint s’améliore, les rides s’estompent, l’haleine devient agréable, et tandis que l’indépendance au tabac se fait de plus en plus nette, il est facile de vérifier les économies réalisées !
Après 15 à 90 jours La fatigue diminue ainsi que la toux. La marche est plus aisée. La circulation sanguine s’améliore ; le sang retrouve sa fluidité d’origine.
Après 1 à 9 mois Les cils bronchiques commencent à repousser et vont entreprendre le nettoyage des voies respiratoires.
Après 1 an Le sur-risque d’accident vasculaire cérébral diminue considérablement. Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié.
Après 5 ans Le risque de cancer du poumon diminue d’environ 30% selon l’antériorité du tabagisme et le nombre de cigarettes fumées.
Après 10 ans Le risque de cancer du poumon est diminué de moitié.
Après 15 ans Le risque de cancer du poumon est comparable à celui d’un non-fumeur. L’espérance de vie rejoint aussi celle du non-fumeur.

 

Rappelez-vous : 1 cigarette de moins, c’est 10 minutes de vie en plus !